mardi 19 novembre 2013

Exposition de peinture

Pour la seconde année, j'ai le plaisir de participer à l'exposition de peinture organisée par la Mairie de Saint-Macaire-du-Bois (Maine et Loire).
C'est une belle exposition, mais ce qui est le plus agréable c'est l'esprit dans lequel elle se déroule. Une très bonne ambiance, beaucoup d'amitié et de partage, beaucoup de simplicité et la participation des enfants des écoles du RPI (Saint-Macaire et Les Verches-sur-Layon) qui ont produit de très belles oeuvres et profiteront de l'expo pour rencontrer les artistes qui leur feront découvrir leur manière de travailler.

Renseignements sur le site de la Mairie de Saint-Macaire (Lien ICI)


Tissage : Écharpe rose pour Thérèse

Voici la fiche technique de tissage de cette jolie écharpe rose réalisée pour Thérèse, une résidente de Maison de Retraite très coquette qui est tombée amoureuse de mes écharpes tissées.
J'espère que cette écharpe lui tiendra bien chaud. En tous cas, Thérèse 95 ans, est très belle et rayonnante, avec ou sans écharpe tissée.




mercredi 16 octobre 2013

Championnat de France des Chiens de Sauvetage à l'Eau 2013

Cette année voit le retour d'un chien de Terre Neuve à la première place du podium du 18ème Championnat de France des Chiens de Sauvetage à l'Eau.
Il s'agit de Dear'Val à Jean-Yves FAGUER, du Club Canin de la Pommerit-Jaudy (22) qui terminent en première place avec un total de 107 points sur 120.
Les résultats sont sur le site du club organisateur de la Pommerit-Jaudy, et sans doute bientôt sur celui de la CUNSE (cunse.fr)

Je suis très triste de constater l'absence de Labradors FRANÇAIS parmi les sélectionnés au Championnat. Il faut dire que s'ils ont été traités de la même manière que les miens et qu'ils concourent régulièrement avec un "handicap" en points avant même le départ,  je comprends que les maîtres se soient désinvestis. Ce racisme finit par être lassant et on a mieux à faire avec nos adorables Labradors que continuer une discipline où on ne trouve que du sectarisme ou du rejet.

Voici le tableau actualisé des vainqueurs de ce Championnat depuis sa création en 1996


Championnat 2014 : Eole et Joseph PAULIN, voir site de l'ACSA

lundi 23 septembre 2013

Tissage : modèles et patrons


Il n'est pas toujours facile de trouver des modèles en tissage, ni de voir quel effet peut avoir telle ou telle armure (= point) avant de monter sa chaîne sur le métier.
J'ai passé beaucoup de temps en recherches. Pour partager ce que j'ai trouvé d'intéressant et utilisable et pour faire gagner du temps - il est plus intéressant d'être sur le métier que sur l'écran ! - voici quelques liens vers des sites avec des modèles, des explications et les schémas d'armures correspondants.
Ils ne sont pas tous en français, mais avec l'aide de Google Traduction on arrive à s'en sortir.

- Métiers à tisser LECLERC : Leclerc Looms
Fabricant de métiers à tisser au Canada. Site en Français
Page des patrons de tissage (clic ICI)

- Un site Finlandais : ravelry.com
Vente de laines. Le site est écrit en finlandais.
Sur cette page (clic ICI) il est présenté de nombreux modèles en tricot, crochet, tissage. Les modèles sont présentés par année. Les schémas d'armure sont indiqués en PDF téléchargeables.
Il y a une version du site en anglais, mais elle est simplifiée.

- Mon dossier personnel
J'y mettrai les photos et les fiches au fur et à mesure.
Lien d'accès (clic ici)

lundi 2 septembre 2013

Un Doggy Bike à deux étages


Suite aux sérieux problèmes de cohabitation rencontrés entre Haslan le Tibby facétieux  et nos Labradors lorsque nous le mettions avec l'un d'eux dans la remorque, il a fallu modifier le système pour que nos Labradors - et nous ! - puissions voyager sereinement. Voilà le bricolage de Jean-François pour trimballer nos chiens à vélo dans le calme et en sécurité : une remorque à vélo à deux étages. Le rêve, pour un Tibby !!! Il est au sommet, tout en haut !
Et le Labrador situé à l'étage inférieur a enfin la paix !


Il s'agit du panier de guidon que j'avais acheté pour Haslan. Nous avions tous les deux essayé ce système fixé sur le guidon, mais l'avons trouvé très instable et nous avons eu peur de tomber. Du coup Jean-François l'a adapté à la remorque en le fixant sur le montant arrière. Il y a un système de fixation très pratique sur le panier. Un clic et ça se fixe ou ça s'enlève. Sur le guidon c'est trop dangereux, mais sur la remorque c'est très bien.
On enlève donc le panier le temps d'installer le Labrador dans la remorque, puis on fixe le panier et c'est parti.

Le panier est très bien conçu. Il a des "oreilles" et un toit imperméables qu'on peut rabattre en cas de pluie et un petit coussin facile à nettoyer. Il a aussi de nombreuses poches pour ranger la laisse et autres bricoles et surtout il est pliable très facilement et on peut donc le ranger dans un coffre ou un tiroir quand il ne sert pas. Dans l'espace restreint d'un camping-car cet atout est de taille. Il nous paraissait petit, mais Haslan l'a trouvé tout à fait à son goût. Que ce soit sur le guidon, au sol ou sur la remorque, ce petit panier lui plaît énormément. À tel point qu'il s'y réfugie de lui-même et qu'il est bien difficile de l'en faire sortir !
Mais il aime aussi beaucoup la petite remorque Doggy Bike !
Pourvu qu'on aille se balader, tout système est bon à prendre !!!
Même s'il s'adapte à tout pourvu qu'il soit avec son maître, le Tibby n'est pas vraiment un chien d'appartement. Si vous ne le saviez pas déjà, qu'on se le tienne pour acquis !


Au début ça s'est bien passé, après une bonne balade de détente, nous avons installé Radja et Haslan. Dans un premier temps ils sont restés bien sages à leurs emplacements respectifs, l'un comme l'autre aimant beaucoup se trouver dedans qui de la remorque, qui du panier. Mais en croisant la maison des voisins où les chiens étaient sortis, ces chiens qui les narguent de grillage à grillage par-dessus le carrefour, grrrrr..., Haslan a bien failli sortir de son panier pour aller voir de plus près. Il était carrément debout sur le toit de la remorque, malgré le système - inefficace apparemment - d'attache. Il y a donc encore des réglages à faire avant de pouvoir partir en rando en toute sécurité.
Nous avions rencontré le même problème d'attache avec les chariotes. Si le matériel est au top, ça pêche sérieusement de ce côté. Nous le savions, pour avoir croisé à Strasbourg un attelage de ce type et vu le Labrador sauter de la remorque au feu rouge. Alors nous y avions remédié dès le départ en déplaçant le système de fixation de l'avant où il est à l'origine à l'arrière de la remorque, et en fermant la porte arrière. Du coup on peut laisser ouvert à l'avant sans risque que le chien descende en route.

Cette nouvelle installation à deux niveaux est parfaite pour Radja, plus de problèmes de cohabitation, Haslan ne l'ennuie plus en lui sautant dessus à tout bout de champ, elle est restée bien sage et tranquille à se reposer dans sa remorque entre deux épisodes herbeux où nous l'avons sortie pour renifler les bonnes odeurs. Pour elle, ce système est tout à fait ce qu'il faut. Elle a compris qu'elle pouvait sortir courir avec les autres à certains moments, mais que si elle est fatiguée, il y a la remorque avec un bon coussin bien rembourré où elle peut se reposer. (Pour mémoire, Radja a douze ans et demi et des petits soucis d'arrière train qui commencent à lui pourrir la vie)


J'ai filmé la séquence où Haslan grimpe sur le toit de la remorque, je la mettrai sur ce blog quand le système d'attache sera au point, ainsi que les détails du montage.

Voir aussi les articles suivants sur ce blog :
     * Vacances en Alsace, Doggy Bike et Dog Runner
     * Vélo à assistance électrique et remorque pour chien

jeudi 29 août 2013

Notre moulin au milieu des montgolfières


Jeudi matin nous nous sommes réveillés en plein milieu des montgolfières du Championnat de France. Deux cibles avaient été déposées de chaque côté du moulin et les montgolfières devaient y déposer un marqueur.
Magnifique spectacle que j'ai décrit avec photos et films sur le blog du moulin.

vendredi 16 août 2013

Labrador et Tibby


Un petit chien dans un grand chien et un grand chien dans un petit chien. 
Un peu tordu ? Oh mais pas du tout ! 
Suivez les explications...

J'ai un Labrador du nom de Boléro, "Boubou" pour les intimes, c'est comme ça qu'on l'appelait à l'Ecole des Chiens-Guides. Boubou est un GRAAAAAAAAAND Labrador, haut sur pattes et qui  mesure 62 cm au garrot. Mais dans sa tête, notre Boubou se prend toujours pour un gros bébé, un tout petit chien. La preuve ? Regardez où il adore se lover ! Dans le confortable panier de son "petit frère " Haslan le Tibby.


Haslan, le Tibby, est un tout petit chien, oui, mais dans sa tête, il est GRAAAAAAAAAAND !!! Il ne doute de rien, n'a peur de rien, et bien sûr nous le prouve lui aussi en squattant le panier de son "grand frère" Boléro !


Mais Tout compte fait, c'est encore ensemble qu'on est le mieux. Pas vrai, les inséparables  ?


Et à quoi rêvez-vous, si confortablement installés ? On peut le dire ?
À notre super sortie au Parc Oriental de Maulévrier avec nos copines Choupa et Gaïa !
Faites de beaux rêves, les loulous ! Mais ne vous prenez quand même pas trop pour des lions ! Nous ne sommes pas à Narnia...





mardi 13 août 2013

Chiots Schipperke à placer


Ils sont nés le 11 juin 2013.
Ce sont les bébés de Gaïa Ti Ar Ki, notre copine.
Ils cherchent des familles aimantes pour les accueillir à partir du 15 Août.


Renseignements : 
Le blog de Katia Reynold de Sérésin 
Ou encore sur Facebook

mardi 30 juillet 2013

VAE et remorque a chien

Nous venons de faire notre première sortie un peu longue avec nos nouveaux VAE (Vélos à Assistance Electrique) et nos remorques à chien Doggy Bike. Jusque là nous nous étions cantonnés à de petites sorties d'entraînement pour habituer les chiens.
Les vélos sont des modèles TOURER de chez MATRA (France) avec un moteur Bosch dans le pédalier. Les remorques sont de conception allemande, achetées en ligne chez Polytrans.
Nous avions acheté la première remorque il y a un an, mais les gros soucis de santé de Radja ne nous avaient pas permis jusque là de l'utiliser. Je comptais partir en balade seule avec mon système vélo + remorque, en mettant Radja dans la remorque, avec au besoin Boléro attaché au Dog Runner (le ressort qui permet de faire marcher le chien à côté du vélo) et Haslan le tibby dans un panier de guidon. Il m'a fallu revoir mes plans  :
1) Le panier de guidon n'est pas sécurisant du tout. Haslan pèse un peu plus de 7 kilos, c'est très limite car je ne suis pas la reine du vélo. Le vélo "guidonne" de trop surtout sur les chemins.
2) Avec ce système je ne peux pas partir longtemps, Boléro n'a pas la capacité ni la résistance de courir trop longtemps à côté du vélo. Je me contente donc de petits parcours et dois emporter le vélo sur le porte bagage de ma voiture et la remorque dans le coffre. Ce qui est tout à fait faisable et à ma portée. Nous utilisons ce sytème pour des balades de 5/6 km maxi, surtout pour ménager Radja quand elle est fatiguée. Elle monte alors de bon coeur quelques centaines de mètres dans sa remorque, le temps de souffler un peu, puis reprend la balade avec les copains.
3) Je ne montais pas les côtes avec le chien dans la remorque et je peinais à la pousser à pied (mal de dos)
Nous avons donc opté pour l'achat de deux vélos à assistance électriques et d'une deuxième remorque. 
J'utiliserai donc l'ancien système et mon vélo ordinaire pour aller promener mes chiens quand je suis seule, et nous partirons à deux vélos pour des randonnées plus longues, par exemple en vacances, ou en Week-end. Le vélo à assistance électrique pèse un certain poids et il est un peu lourd pour que je puisse le  mettre seule sur mon porte-vélo. Je le ferai les jours où mon dos me le permettra.
La question de Haslan est réglée, il monte dans une remorque avec un des Labradors et ça se passe très bien.
Les vélos sont très agréables à utiliser, en particulier dans les chemins herbeux où on a bien du mal à pédaler avec les remorques (voir la vidéo). Les remorques suivent bien, elles sont stables. Lorsqu'elles sont vides on ne les sent pas du tout, même si l'assistance électrique est débranchée. Par contre dès que les chiens sont dans les remorques on apprécie l'assistance électrique dans les côtes et plus particulièrement encore au démarrage.




 ICI l'article du blog décrivant le matériel 
(Doggy Bike et Dog Runner - 29/07/2012)

Ici l'aménagement à deux étages de la remorque 
Panier de guidon fixé sur la remorque (2/09/2013)




Haslan mon Tibby sauvé des eaux

Haslan est venu participer à un entraînement de ses frère et soeur Labrador à Angers, le 18 juillet, avec l'équipe de ACSA. Il faisait chaud, très chaud, et il a fortement apprécié la baignade. Il m'a vraiment impressionnée car pour une première fois qu'il allait à l'eau, il n'a fait aucune difficulté pour suivre les Lab's !
Notre présidente du club de Terves l'a surnommé "Même pas peur" ! et je trouve qu'il mérite bien son surnom. Quel cran chez un si petit chien !

Petit exercice pour Farine qui cherchait des volontaires pour jouer avec elle : nous sommes allés nous perdre au milieu de la Maine, Haslan et moi, sur la planche, et elle est venue nous chercher. Farine vient d'avoir son second degré, mais à la voir travailler on peut se dire que cette petite chienne ira loin ! Pourtant les débuts ont été difficiles pour elle, mais la voici bien partie ! Merci Farine d'être venue à notre secours !!!



lundi 15 juillet 2013

Haslan a eu 9 mois

Qu'il est beau, notre petit Haslan, et qu'il est fier d'être au milieu de ses copains de Sauvetage à l'Eau pour faire son boulot de chien-visiteur ! Il aime vraiment la compagnie des gens et il le leur montre bien.

Lors de cette sortie, nous étions avec Radja et Boléro et nos amis du club ACSA d'Angers faire une démonstration-animation à la maison de retraite de Champigné (49). 


Le compte-rendu et les photos sont sur le site de ACSA.


Haslan du fleuve d'Or a eu 9 mois le 14 juillet. Son éleveuse, Sarah, peut être fière de lui !
Je lui suis très reconnaissante du travail qu'elle a fait avec Haslan pour le préparer à sa mission.

dimanche 26 mai 2013

Gege et Delta, un binome de sauveteurs aquatiques

Dimanche 26 mai, je suis allée à Angers donner un coup de main au stand que tenait ACSA dans les cadres de la manifestation "Tout Angers Bouge". La Maine était très haute, les quais et les berges inondés. La Municipalité a donc pris la décision d'interdire certains sports aquatiques, en particulier pour ce qui est de la partie découverte ouverte habituellement au public. Des démonstrations des "licenciés", mais pas d'initiation canoë, aviron. Et pas de démonstration des chiens à l'eau pour l'équipe de ACSA.
Par contre, Gégé et Delta ont eu l'autorisation de faire une démonstration dans le cadre du club Aquarius qui forme des équipes au Sauvetage et dont il fait aussi partie.
Pourquoi eux et pas ACSA ? Je ne sais pas. Les chiens de ACSA sont aussi détenteurs d'une licence...
En tous cas, beaucoup de confusion régnait autour de cette intervention de Gégé que tout le monde connaît pour faire partie de ACSA, et voici ce que j'ai pu recueillir comme informations auprès des intéressés (Gégé et la FFSS) pour essayer d'y voir plus clair.


Le binôme Gégé + Delta :

Lui, c'est Gérard BINET, dit Gégé, 51 ans, titulaire du BNSSA (brevet national de sécurité et sauvetage aquatique)
Le chien, c'est Delta Noir d'Old Brothers, superbe mâle Terre Neuve de 5 ans.

Beaucoup d'entre ceux qui pratiquent la discipline de Sauvetage à l'Eau de la SCC connaissent bien Gégé. En effet depuis de  nombreuses années Gégé fait partie de l'ACSA d'Angers, club de Chiens de Sauvetage à l'Eau, dont il est pilote et surtout un des plus anciens plongeurs officiels.

Mais ce que la plupart ignorent, c'est que notre ami Gégé a une double casquette. En effet, avec Delta, ils forment un des rares, sinon le seul binôme maître et chien sauveteurs aquatiques habilités par la FFSS à opérer en situation réelle de sauvetage aquatique. Ce n'est pas sous la casquette de l'ACSA qu'il pratique cette activité, mais sous celle de la FFSS, la Fédération Française de Sauvetage et Secourisme, dans le cadre du club Aquarius.

Aujourd'hui, dimanche 26 mai, lors de la journée "Tout Angers Bouge", Gérard se trouvait à Angers sous la double casquette. Celle de l'ACSA, en tant que responsable du stand d'ACSA et celle de Sauveteur de la FFSS. Il y a de quoi s'embrouiller. Mais pourtant non, la combinaison de plongée portée par Gégé aujourd'hui ne laisse pas place à l'ambiguïté. C'est sous la casquette FFSS que lui et Delta vont intervenir pour faire une démonstration de Sauvetage. Pas une démonstration de Chiens de Sauvetage à l'eau de l'ACSA, car la Maine étant très haute toutes les manifestations aquatiques - dont celle des chiens de l'ACSA - ont été annulées, mais une démonstration de ce que peut faire ce binôme en situation réelle de sauvetage d'une personne en train de se noyer.

Voici comment s'est passée cette démonstration. 
Le chien, son maître, un pilote et un secouriste se trouvent dans le bateau. Une personne en difficulté au milieu de la rivière les appelle. Peut-être est-elle tombée des planches de surf que nous pouvons voir à proximité ? En tous cas, elle a besoin d'aide. Sans hésiter, notre maître-nageur plonge et nage à son secours. Arrivé à la hauteur de la personne, il a appelé son chien. Celui-ci, qui en aboyait et piaffait d'impatience, a sauté du bateau, aidé en cela par le secouriste resté dans le bateau pour éviter les blessures (il s'agissait d'un bateau rigide, pas d'un pneumatique), et il nage à la rencontre de son maître. Le chien est habitué à ramener son maître au bateau ou à un endroit le plus proche selon les besoins. La personne étant consciente, le binôme l'a ramenée à la planche la plus proche où elle a pu s'accrocher. Le bateau est alors arrivé, la personne a été hissée à bord et le secouriste a pu intervenir immédiatement, à l'intérieur même du bateau.
Plusieurs variantes peuvent être ensuite adoptées selon le nombre de personnes disponibles, mais la priorité est donnée aux soins secouristes apportés à la victime. Si les personnes à bord du bateau sont toutes deux occupées à ces soins et ne peuvent piloter, le chien tracte le bateau jusqu'à la rive.
Le but étant de donner le plus rapidement possible les soins à la victime et à perdre le moins de temps possible dans sa prise en charge à terre.

À noter que le secouriste accompagnant Gégé et Delta à bord du bateau n'était autre que Arnaud, pompier professionnel et lui aussi membre et plongeur officiel de ACSA.


Mise au point : les Chiens de Sauvetage 

Dans l'optique de la FFSS, un chien-sauveteur est un auxiliaire qui travaille en binôme avec son maître. Il est là pour l'aider, le tracter, le soulager. Cela n'a rien à voir avec les activités pratiquées par les Chiens de Sauvetage à l'Eau de la SCC - dont Gégé et Delta font partie dans le cadre de l'ACSA - qui font du travail de pure "obéissance" à l'eau en apprenant par coeur un certain nombre d'exercices qu'ils reproduisent d'un concours à l'autre en essayant de s'approcher le plus possible d'une forme idéale qui leur fait gagner le maximum de points. C'est une activité de loisir et de promotion des races (voir plus bas). Ils ne font en aucun cas du Sauvetage. Par contre un chien entraîné comme il faut avec un maître formé pourrait très bien pratiquer le Sauvetage en situation réelle. À condition d'avoir reçu l'accréditation nécessaire.

D'autres structures à visée opérationnelle forment aussi des équipes de maîtres et chiens sauveteurs aquatiques. Le travail demandé au chien est à peu près semblable à celui proposé par la FFSS et Gégé. Il s'agit de la Fédération Nationale des  Maîtres Chiens de Sauvetage Aquatique (FNMCSA). La formation des maîtres y est aussi poussée que celle des chiens. Seuls les Terre Neuve et Landseer ont le droit de pratiquer dans cette structure.
Je n'entrerai pas une nouvelle fois dans la polémique, mais nos Labradors, Golden, Léonberg, Bouviers, etc...  sont à mon avis aussi capables. Et peut-être même parfois plus efficaces, car plus rapides, plus agiles, plus légers... Ils ont largement fait leurs preuves et démontré leurs capacités en remportant un très grand nombre de Championnats de France.

La Société Centrale Canine assure également des formations de Chien de Sauvetage, que ce soit décombres, montagne, et eau. Ce groupe travaille dans le cadre de la SCC sous l'égide de la Commission d'Utilisation Nationale. Au départ, surtout des chiens de Berger (pour le travail de recherche, pistage, etc...) et dans le but de la mise en valeur des aptitudes des races. Ce groupe de travail siège également à la Fédération Cynologique internationale. Voir sur le site de la SCC (Lien). Ces chiens peuvent être appelés à intervenir en situation réelle avec un encadrement approprié (gendarmerie, pompiers...)

La CUNSE et le Sauvetage à l'Eau :
Je tiens à apporter une précision afin de lever l'ambiguïté que pose dans les esprits des gens l'appellation de Chiens de Sauvetage à l'Eau adopté par la Commission d'Utilisation Nationale pour le Sauvetage à l'Eau (CUNSE) de la SCC.
Au départ cette discipline avait l'appellation "Travail à l'Eau", ce qui portait nettement moins à confusion. Afin de se différencier du "Travail à l'Eau" des Retrievers, la CUNSE a du adopter la dénomination "Sauvetage à l'eau".
Actuellement il s'agit d'une activité de loisir, essentiellement, mais pour bien comprendre le fonctionnement de cette activité, il faut remonter à la création de la discipline et comprendre le fonctionnement de la SCC.
Dans le cadre de la SCC, les activités proposées pour les chiens évoluant dans les clubs cynophiles dits "d'Utilisation" sont au départ des activités essentiellement rattachées à l'élevage. À savoir à l'amélioration des races de chiens et à leurs qualités de "travail" (garde, troupeau, chasse...). Depuis elles ont évolué vers des activités davantage  de sport et loisirs.
Les chiens pratiquant ces activités sont obligatoirement des chiens de race, inscrits au Livre des Origines (LOF). Le pedigree n'est pas obligatoire mais des résultats en concours de beauté sont souhaités. Le pedigree et une mention "Excellent" en beauté sont nécessaires pour valider le titre de Champion de France de Travail. Les chiens sont titulaires d'un "carnet de travail" dans lequel sont reportés tous les résultats de travail du chien. Il s'agit des notes, places et qualificatifs obtenus lors de leurs participations à des concours de travail, par exemple d'Obéissance, de Ring (mordant), de Pistage ou de Travail à l'Eau. Chacune de ces disciplines est gérée par un groupe de travail spécifique.
La CUNSE (Commission Utilisation Nationale de Sauvetage à l'Eau) gère les Chiens de Sauvetage à l'Eau.
Mais au départ, la discipline connue actuellement sous le nom de "`Sauvetage à l'Eau" a été créée par le Club Français du Chien de Terre Neuve et du Landseer (CFCTNL) dans le cadre de ce qu'on nomme le TAN (Test aux aptitudes Naturelles). Test destiné à reconnaître et à mettre en valeur les aptitudes naturelles du chien, que ce soit à la chasse (Le Field Trial des Retrievers) à la garde (pour les Bergers), au troupeau, et à l'Eau (pour le Terre Neuve).
Petit à petit cette discipline s'est ouverte à d'autres races de chiens, et il a bien fallu mettre en place un système indépendant du CFCTNL. La CUNSE est venue remplir cet office.

Les chiens pratiquant le Sauvetage à l'Eau dans le cadre de ces clubs SCC et sous l'égide de la CUNSE  apprennent donc une série d'exercices de plus en plus compliqués qui sont sanctionnés par des "Degrés". (Voir le site de la CUNSE). Leurs résultats sont inscrits dans leur carnet de travail et les 15 meilleurs d'entre eux qui remplissent les conditions nécessaires accèdent au Championnat de France des Chiens de Sauvetage à l'Eau organisé tous les ans par la CUNSE et la SCC. Le vainqueur de ce Championnat acquiert donc un titre de Champion de France de Travail. Pour avoir droit à ce titre, il doit cependant avoir son pedigree et avoir obtenu une mention Excellent en concours de beauté.
Un chien castré ne peut pas obtenir le titre, même s'il a réussi le concours. c'est le cas de LOGAN, mon Labrador, de Loukoum. Par contre vu que ce n'est pas facile à repérer chez les femelles, il y a eu des femelles stérilisée dont les maîtres sont passés outre... Ce qui est à la fois très injuste et malhonnête.
Cependant, on reste bien dans le cadre de l'amélioration des races, puisque la discipline n'est pas ouverte à toutes les races ni aux chiens non LOF et que cette histoire de stérilisation prouve bien que ce qui compte aux yeux de la SCC organisatrice des épreuves, ce sont les capacités de reproduction du "Champion" !

Même si leur travail est excellent pour certain de ces chiens, et les exercices largement à la hauteur sinon plus de ceux proposés par la FFSS ou la FNMCA, ils ne sont en aucun cas habilités à pratiquer en situation réelle. À mon avis - un avis personnel qui n'engage que moi -  il serait même extrêmement dangereux de les laisser faire si le maître n'est pas lui-même suffisamment à l'aise dans l'eau pour pouvoir porter secours à une personne en difficulté. Or malheureusement la plus grande partie des personnes pratiquant cette discipline est vraiment constituée de très piètres nageurs. Alors pour prétendre aller sauver une vie... à mon avis on en est loin. Quant à envoyer un chien seul, je pense que c'est la noyade assurée pour le chien et la victime. Car si la victime est réellement en difficulté, en pleine panique, à moitié asphyxiée et à la limite de perdre conscience, elle se débattra et sa seule idée - ou son seul réflexe - sera de s'accrocher au chien de quelque manière que ce soir, et ils couleront et se noieront tous les deux.

Ceci dit, les avis divergent sur ce point. D'aucuns - et des plus patentés, puisque gendarmes ou pompiers -  vous diront au contraire qu'il ne faut pas accompagner le chien, et que l'intérêt d'avoir un Chien de Sauvetage, c'est que cela évite de mettre la vie de l'humain en danger. Je comprends tout à fait ce raisonnement pour ce qui est du décombres, à cause de la possibilité d'éboulement, ou de l'avalanche, pour la même raison, mais pour ce qui est de l'eau, ayant passé moi-même les épreuves de MNS en ma jeunesse et bien vu les réactions d'une personne en train de se noyer quand le MNS arrive à sa portée, je ne suis pas d'accord avec cette prise de position. C'est beaucoup trop risqué, le chien ne pouvant pas faire de "prise de dégagement" pour se libérer d'une victime qui le coule, bien évidemment !
À chacun de se faire son idée...

Autres disciplines ?
Je ne vais pas développer ce sujet, mais il existe aussi dans le cadre de la SCC une autre commission, la CNEAC, qui gère les activités qui ne sont pas dites d'"Utilisation". À savoir, l'Agility, le Flyball, l'OBÉ-Rythmée (danse canine), les chiens-visiteurs, l'Attelage canin...
Les chiens pratiquant ces disciplines participent aussi à des épreuves, mais n'ont pas de carnet de travail
Ces activités essentiellement de loisir sont ouvertes à toutes les races et également - en partie - aux chiens non-LOF.


.