samedi 9 septembre 2017

Positive Canitude, un club canin dans le vent


Aujourd'hui, samedi 9 septembre 2017, je suis allée à l'inauguration d'un nouveau club canin qui vient de s'ouvrir à Clefs, petite commune du Baugeois. 

Il s'appelle Positive Canitude, et il est dirigé par Séverine et Sarah, toutes deux monitirices 1er degré de la SCC (Société Centrale Canine) et passionnées d'éducation canine.


Enfin un club selon mon coeur, qui fonctionne avec des méthodes 100% positives. Finies les méthodes de coercition, les coups de sonnette données avec la laisse quand le chien tire, finis les cris pour essayer de se faire obéir. Et surtout, finis les coups, et l'insupportable usage du fouet contre lequel j'ai tellement bataillé. À Positive Canitude on éduque les chiens avec joie, amour, douceur.
Le Logo à lui seul en est le témoignage !

https://www.positivecanitude.fr

Alors, si vous cherchez un club qui fonctionne en méthode positive, dite encore "Méthode Naturelle", venez vite rejoindre Séverine et Sarah.

Voici le lien vers le site internet du club où vous trouverez toutes les informations pratiques et le détail de la méthode :


mardi 1 novembre 2016

Tissage Krokbragd


Le Krokbragd est un tissage traditionnel norvégien appartenant à la famille des "Reps de trame". C'est un système de tissage où la chaine est recouverte par la trame. Pour obtenir le dessin plusieurs duites sont nécessaires.


Le Krokbradg traditionnel présenté ici est tissé sur trois cadres. Je l'ai tissé sur mon métier pliable META, 70 cm de large, en n'utilisant que 3 cadres sur les 4. C'est un métier à lève-baisse très pratique pour ce genre de tissage car en appuyant sur une pédale il basse le cadre concerné et lève les autres. 

Il faut un fil de chaîne solide car on tasse beaucoup. 
La densité doit être faible (les fils assez espacés) pour que chaque fil puisse trouver sa place et bien recouvrir la chaîne. J'ai fait plusieurs échantillons avant de trouver la densité correcte. Par contre j'ai utilisé du coton pour la chaîne, et il s'est avéré qu'il n'était pas assez solide et se cassait souvent.

L'enfilage est 1-2-3-2
Le pédalage consiste à BAISSER dans l'ordre les cadres 1 - 2 - 3 etc.. ou LEVER 23 - 13 - 12
Pour plus de facilité j'ai appuyé sur la pédale 4 en même temps que la pédale 2 car avec mon système à lève-baisse je n'obtenais pas une foule correcte autrement.

L'effet est obtenu par le changement de couleur à chaque duite. 
C'est un tissage qui prend assez de temps, car comme il est très serré il n'avance pas vite, mais il est très amusant à réaliser.

Voici quelques liens intéressants qui m'ont permis de bien comprendre cette technique : 
- Un film sur Youtube : Clic ICI
- Ce site très bien expliqué avec des schémas très clairs : Clic ICI

Jeu de stratégie pour chien Fetch'n treat


Voilà le nouveau jeu que j'ai acheté pour mes chiens. Il s'appelle Fetch'n treat. C'est un jeu très éducatif, car il demande beaucoup de self-control au chien.
Il s'agit de mettre la balle dans le trou qui se situe sur le dessus du jeu. En tombant la balle déclenche  la distribution de récompense.
Boléro, mon Labrador, sait très bien ranger ses jouets dans sa caisse à jouets, mais il fait souvent ça de manière assez brouillonne, "A la manière de Boléro", comme on a l'habitude de le dire. Il lui a fallu quelques répétitions pour apprendre à contrôler son geste. 

Je doutais d'y arriver avec mon petit Haslan, mais cette vidéo m'a fait changer d'avis ! Si ce piaf y arrive, pourquoi pas mon petit génie de Tibby ??? (Clic ICI pour ouvrir la vidéo)
Alors au boulot, Haslan ! On va t'apprendre le rapport d'objet. Haslan sait très bien porter les objets... dans son panier ! Il va juste falloir changer la destination d'arrivée.

Tissage : Eté-hiver et un peu plus


Traditionnellement pour l'armure été-hiver l'enfilage pour 4 cadres se fait avec deux blocs :
Enfilage de droite vers la gauche :
- Bloc A : enfilage 1323
- Bloc B : enfilage 1424
On répète ces blogs le nombre de fois qu'on le souhaite. 

Les napperons ci-dessous ont été tissés avec une armure dérivée de l'été-hiver. J'ai utilisé 4 blocs. Les traditionnels blocs A et B et deux autres blocs en alternance.
Enfilage de droite vers la gauche
- Bloc C : enfilage 4232
- Bloc D : enfilage 4131

Il suffit ensuite de combiner ces blocs comme on en a envie. Pour savoir quel effet on va obtenir, Betty (ARTissage Val de Loire) nous fait faire un "profile draft". (En français, on pourrait appeler ça un schéma de montage) avec le schéma d'enfilage en haut, horizontalement, et le pédalage sur le côté. Ensuite on colore les petites cases obtenues du croisement des deux pour avoir une idée du tissu obtenu. Betty le fait avec un logiciel, c'est beaucoup plus rapide et performant - et surtout moins laborieux ! 

Pour mes napperons j'ai fait le schéma suivant :
AAA BB CCC DD CCC BB AAA
En intercalant un fil supplémentaire en 1 ou en 4 selon les besoins pour obtenir la toile
Par exemple : 
- entre les blocs B et C pour ne pas avoir deux fils enfilés à la suite sur le cadre 4 on rajoute un fil sur le cadre 1
- entre les blocs A et D pour ne pas avoir deux fils à la suite sur le cadre 1, on rajoute un fil sur le cadre 4

Et pour le pédalage :
A : 24-14-14-24
B : 14-13-13-14
C : 23-13-13-23
D : 23-24-24-23
Toile : 12 - 34
En intercalant entre chaque duite de motif une duite de toile.

Ensuite j'ai joué avec les couleurs en changeant à chaque pédalage différent. 
- A : Couleur 1 pour le motif couleur 2 pour la toile
- B : l'inverse
- C : Nouvelle couleur 3 en toile et 2 en motif
- D : l'inverse
- A : Nouvelle couleur en toile la même en motif
- B: l'inverse
etc...
La nouvelle couleur apparaît en toile en premier puis en motif.

NB : ce travail a été réalisé avec l'aide de Betty Briand à l'atelier ARTissage Val-de-Loire



lundi 24 octobre 2016

Stop aux méthodes d'éducation canine violentes


TF1 a proposé un reportage inadmissible dans son émission 7 à 8, reportage sur les éducateurs canins professionnels qui a soulevé la contestation et le dégoût partout sur le web.

Comme vous avez pu vous en apercevoir si vous avez lu mes pages, je suis absolument opposée et révoltée par toutes les méthodes qui utilisent la violence pour éduquer les chiens. Il n'est nul besoin pour obtenir de bons résultats, d'utiliser des fouets, des colliers étrangleurs, ou pire encore, des colliers à pointes, ou des colliers electriques. Nul besoin non plus de secouer les chiens, leur crier après, leur mordre l'oreille, leur cracher dessus, les frapper et autres horreurs prônées dans ce reportage minable. On arrive à pratiquement TOUT obtenir d'un chien par la méthode naturelle ou l'éducation positive.

Alors lorsque la télévision montre un reportage faisant l'apologie de ces méthodes violentes et largement dépassées, on ne peut que s'insurger et se révolter. TOUT le monde sait l'impact du "vu à la télé" !!! La responsabilité de TF1 est lourde !!! Combien de chiens vont pâtir à cause de l'ignorance et du manque de professionnalisme de leurs journalistes, et de ce reportage ??? 

La SCC (société Centrale Canine) et sa branche CNEAC qui gère l'éducation et la formation des moniteurs a fort heureusement réagi à travers un communiqué. 
Tous les chiens et tous les maîtres responsables lui en sont reconnaissants.
Il faut arrêter de prôner ces méthodes violentes qui ne mènent à rien d'autre qu'à gonfler les égos de minables qui ne connaissent pas d'autre méthode que la violence pour se faire valoir.

Voici le communiqué de la SCC.
Un reportage sur des éducateurs professionnels a été diffusé sur TF1 dans l’émission Sept à Huit, dimanche 16 octobre 2016. Les méthodes employées sont inqualifiables, violentes et dangereuses. Cracher sur son chien, mettre la main dans la gueule en affirmant qu’ « il ne mordra pas mais qu’il faudra l’enlever très vite », le tirer de toutes ses forces par la laisse…. ne sont pas des méthodes d’éducation acceptables.
La CNEAC s’oppose fermement à toute forme de violence concernant l’éducation du chien.
Seule la relation de confiance et l’emploi de méthodes renforçatrice (méthode naturelle, renforcement positif, école du chiot de la SCC) sont les techniques recommandées pour éduquer nos compagnons à quatre pattes. Ce sont bien les méthodes enseignées et utilisées par nos moniteurs en éducation canine bénévoles de la SCC… et nous sommes fiers de leur travail et leurs méthodes.
Alexandre BALZER
Responsable GT Éducation, École du chiot, Formation
Vice-Président SCC
Président de la CNEAC

Jean-Claude MÉTANS

mardi 13 septembre 2016

Championnat de France des Chiens de Sauvetage à l'Eau 2016


Dimanche dernier, le 11 septembre 2016, avait lieu à Saint-Brévin l'Océan, en Loire Atlantique, le Championnat de France des Chiens de Sauvetage à l'Eau 2016, organisé par le club Atlantique Terre Neuve et Leurs Amis (ATNLA). 

J'ai vu le reportage sur France 3 et sur France Info consacré à ce Championnat, et je ne peux que réagir à ce reportage par de la colère et de la frustration. En effet, ce reportage faisait l'apologie du Chien de Terre-Neuve comme LE Saint-Bernard des Mers, véritable légende du Sauvetage. Et naturellement, on nous présente uniquement deux chiens de terre neuve, Godzilla et Enzo. Je n'ai rien contre ces chiens, ni contre leurs maîtres, mais la manière dont le reportage était fait présentait Jeanne, la maîtresse de Enzo, mâle Terre Neuve, comme Championne de France en laissant sous-entendre que Enzo était le chien avec lequel elle avait gagné le championnat. Or Jeanne a gagné le championnat, en effet, brillamment et par deux fois, mais avec Vanilla Sky dite Véga, une Golden Retriever, tout comme Joseph Paulin, qui présentait Godzilla, mâle Terre Neuve, en vantant ses pattes palmées et "son sous-poil comme un duvet de canard qui lui permet de flotter" (SIC !) a aussi gagné un Championnat mais avec Eole, un chien d'eau Portugais. Eole qui remporte d'ailleurs à nouveau ce Championnat 2016 devant Footzy et Djinnie, deux Golden Retriever. 

Alors je réagis contre cette légende du Terre Neuve Sauveteur "roi de la discipline", c'est vraiment une légende, n'y croient plus que ceux qui ont envie d'y croire, mais surtout, c'est très injuste pour les autres chiens, et je voudrais qu'on rende enfin hommage à ces chiens courageux, d'autres races, qui réussissent MIEUX que le Terre Neuve. 

En effet, le Terre Neuve est roi de la discipline, car par le nombre de licenciés, il occupe la première place. Mais en pourcentage de réussite, on est loin des réussites des Retrievers en particulier, et d'autres races qui commencent à pratiquer et à monter. L'atavisme ne fait pas tout, il y a aussi le travail et la manière de travailler qui permettent la réussite.

Voici le tableau des résultats des Championnats de France depuis le premier Championnat. Il suffit de compter !


Les quatre premiers Championnats ont surtout vu des chiens de race Terre Neuve et Landseer s'affronter, avec pourtant la participation occasionnelle de deux Labradors (Gin du Bropagan de ATNLA et une autre femelle du Jura). C'est Alain Voiturier qui a ouvert la marque des vainqueurs des championnats aux retrievers en remportant le Championnat de 2000 avec Loukoum. Puis ce fut LOGAN, mon Labrador qui remporta celui de 2001, le sixième.  Lors de ce Championnat et jusqu'en 2005, nous n'étions que 3 retrievers aux Championnats, Loukoum, Logan et Lucky (mon second Labrador qui a participé à deux championnats seulement. Logan en a fait 3, se classant 3ème en 2003)). En 2005 sont arrivés Ouragan, et Radja, ma troisième Labrador. Nous étions toujours minoritaires en nombre face aux Terre Neuve. Et toujours dévalorisés, mal jugés, non reconnus, et souvent dénigrés, alors que nos chiens travaillaient vraiment très bien, c'était lassant à la longue. J'ai fini par arrêter cette discipline.

Nous sommes actuellement au 21 ème Championnat de France et nous avons eu :
- 5 championnats remportés par 2 Golden (Loukoum et Véga)
- 4 championnats remportés par 4 Labradors (Logan, Ouragan, Akira et Chumani)
- 2 championnats remportés par 1 Léonberg (Tweeny)
- 2 Championnats remportés par 1 chien d'eau portugais (Eole) 
- Contre 8 championnats remportés par 7 Terre Neuve et 6 maîtres (Jean-Yves FAGUER a gagné deux championnats avec deux chiennes différentes).
8 contre 13 !!! 
4 races différentes gagnant face aux TN ! À chaque fois qu'une d'elle est représentée, elle est sur le podium ! Et je ne compte même pas les secondes et troisièmes places !
Les chiffres parlent d'eux-mêmes !

Je ne suis pas forte en maths, mais il suffirait de faire le calcul du  pourcentage du nombre de chiens de Terre Neuve inscrits dans ces championnats et qui ont gagné, par rapport au nombre de chiens d'autres races pour prouver que le Terre Neuve n'est pas du tout le maître de la discipline ni le roi des Chiens de Sauvetage à l'Eau. La Fédération Canine Internationale ne s'y trompe pas d'ailleurs, vu qu'elle ouvre sa discipline de Sauvetage à l'Eau à TOUTES les races, et pas forcément aux chiens LOF.

Ceci n'est pas une diatribe contre le chien de Terre Neuve, mais un ras le bol contre cette légende dont on nous bassine à longueur de temps. Qu'on parle plutôt du Terre Neuve chien d'attelage, qui aidait à tirer les charrettes de poissons et du Petit Chien de St John, ancêtre du Labrador, car c'est lui qui plongeait dans la mer glacée du Labrador pour aider les pêcheurs à ramener les filets !!! Il était beaucoup moins lourd à remonter à bord que le Terre Neuve aux poils gorgés d'eau (Légende pour légende !!! Laquelle est la vraie ?!) 

Et qu'on rende ENFIN hommage aux chiens, TOUS les chiens de quelque race que ce soit, qui réussissent dans cette si difficile discipline qu'est le Sauvetage en MER (je ne parle pas d'eau douce). Le Sauvetage en Mer demande beaucoup de courage aux chiens qui le pratiquent, alors rendons hommage à leur travail !

Quand j'ai vu ce reportage sur France 3 où on ne parlait QUE du Terre Neuve, et où PAS UNE personne interrogée n'a expliqué qu'il y avait AUSSI inscrits à ce Championnat 1 chien d'eau portugais, 1 chien d'eau espagnol, 2 Golden Retriever, 1 Léonberg et 1 Bouvier Bernois soit 6 chiens autres que TN, pour 9 Terre Neuve (dont 1 forfait ce qui ramène leur nombre à 8), soit plus des 2 /3 des participants,  je trouve cela très injuste pour ces chiens et pour leur maîtres. D'autant plus injuste qu'aucun Terre Neuve n'était sur le podium alors que 3 sur les 6 chiens d'autres races représentées ont magnifiquement réussi cette performance en occupant les trois premières places !

dimanche 31 juillet 2016

Une écharpe toute douce


Voici une écharpe, presque une étole, en bourrette de soie toute douce. Je me suis inspirée de la revue VAV N°1 de 2016 à la page 42.

Betty, de l'atelier ARTissage, m'a un peu modifié le profil.
On alterne deux blocs
Bloc  A : 1-4-1-4-1
Bloc B : 2-3-2-3-2
Les bords droite et gauche sont en point de toile : 1-2-1-2-1

L'enlissage
Toile - bloc A - bloc B ( répéter A-B le nombre suffisant pour faire la largeur souhaitée) - bloc A -Toile
Le pédalage
13-23-13-23-13
24-134-24-134-24

J'ai fait 10 duites de toile, puis ce pédalage jusqu'à la longueur souhaitée et fini par 10 suites de toile.
L'arrêt des fils est fait au Point de Paris.

Je ne note pas l'attachage, car je travaille avec une pédale par cadre seulement, n'ayant que 4 pédales en tout.





dimanche 18 octobre 2015

Promenade Vosgienne


Cette année, nous avons eu la chance de pouvoir partir en promenade un peu "loin de mon moulin", en Alsace, et dans les Vosges. 
J'ai délaissé pour quelques temps mon travail sur le thème "Promenades autour de mon moulin", promenades essentiellement centrées sur mon village de Saint-Georges-des-Sept-Voies et un peu sur quelques sites du département de Maine et Loire pour faire quelques dessins et peintures de ma belle région natale et de celle du berceau de ma famille, l'Alsace-Moselle et ses environs Vosgiens.
Voici une peinture d'un sentier situé au Lac de Pierre Percée, dans les Vosges. Magnifique lac et magnifique parc. Nous avons eu la chance d'avoir deux jours d'éclaircie et de soleil entre les giboulées de neige, et le lac et ses sentiers ont pris de belles couleurs chatoyantes.
La terre rose des Vosges donne vraiment une couleur particulière au paysage.

Sentier Vosgien en avril 2015
Pastel sec sur papier Art Spectrum 
24 x 30 cm

Question de papier
J'ai utilisé un papier Art Spectrum, mais je pense revenir très vite au Pastelmat de Clairefontaine.  Sur un Pastelmat blanc on peut faire un fond à l'aquarelle pour définir rapidement l'atmosphère et situer les masses, car ce papier le supporte vraiment très bien sans rien perdre de ses qualités. J'aime beaucoup sa texture douce, elle accroche bien le pastel et permet d'affiner le dessin.  Je suis beaucoup moins attirée par le rugueux de l'Art Spectrum ou du Pastel Card. qui consomment beaucoup de pastel et ne permettent pas les détails.

vendredi 15 mai 2015

Les plumes poussent

Sur le diaporama suivant les poussins ont 8 jours
On commence à voir apparaître les plumes de la queue et des ailes



jeudi 14 mai 2015

Poussins hollandais huppés

Trois adorables petits poussins hollandais huppés sont nés le 7 mai au Moulin de la Lussière. J'espère que ce sont bien des hollandais, mais comme ce sont les premiers que je vois, je n'en suis pas sûre.
En fait, j'ai 5 poules (nègre) soie, deux hollandaises huppées et un coq hollandais. Après la mort de mon précédent coq soie et d'une de mes poules soie, je suis allée à l'élevage de la ferme du Bois Émile, à Beaufort en Vallée, pour racheter un coq. Celui que nous avions choisi avec mon mari était magnifique, mais déjà un peu âgé, pratiquement adulte. Sitôt arrivé à la maison, il s'est battu avec la poule "alpha" à tel point que nous n'avons pas voulu le garder. De plus, nous avions craqué pour les hollandaises, et pris deux poulettes et un coq de cette race. Les coqs étant ce qu'ils sont, nous avons préféré ne garder que la hollandais que notre poule "alpha" supportait très bien. À l'élevage du Bois Emile il ne nous a été fait aucune difficulté pour remplacer le coq par une poule hollandaise supplémentaire.

À gauche le coq hollandais huppé, père biologique de mes poussins
À droite une des deux poules hollandaises, mères des poussins
Au fond deux poules soie

Les poules soie sont d'infatigables couveuses. Elles passeraient leur vie à cela ! Par contre, les hollandaises sont vraiment très négligentes avec leurs œufs. Elles les pondent parfois n'importe où et les abandonnent sur place. Pour ne pas faire de mélange de races, j'ai décidé de ne garder que les œufs des hollandaises et de les donner à couver aux poules soie. 
Cependant, il fallait reconnaître les œufs ! C'était le début de mes difficultés ! Impossible de trouver dans les livres le moyen de différencier les œufs des hollandaises de ceux des soie. Sur internet je n'ai pas eu plus de chance, sauf sur un forum où une personne affirmait que les œufs des hollandaises étaient blancs. Je me méfie beaucoup des forums d'internet, il y est affirmé avec tellement de certitudes de choses totalement fausses que j'ai pris l'info avec prudence. J'ai lu et entendu beaucoup de choses, sur la taille des œufs, sur leur forme (plus ovales, plus ronds...)

Œuf de poule hollandaise huppée à gauche
Œuf de poule soie à droite.
Sur feuille quadrillée 5 x 5 mm

Il ne fallait pas louper la période de ponte, apparemment les hollandaises seraient des pondeuses dites "de saison". Passé cette saison, elles cesseraient de pondre. J'ai guetté les poules, et effectivement, une des hollandaises prise sur le fait dans le nid avait l'air d'avoir pondu un œuf plus blanc que la plupart de ceux que je ramassais jusqu'alors. J'ai donc tenté le coup, mis de côté pendant 10 jours les œufs blancs, et je les ai donnés à couver le 17 avril à une des poules soie qui semblait bien décidée à rester sur son nid. Il s'agit de Jeudie, la poule soie de couleur "sauvage" ou "perdrix" que j'ai achetée à la Ferme de Beaumont en avril 2014 avec Joyce, la blanche non huppée qu'on voit sur la photo ci-dessus.
Et voilà les petits poussins qui sont nés le 7 mai avec une sorte de petite boule sur la tête qui me laisse espérer que je ne me suis pas trompée dans ma sélection et qu'ils vont bien devenir de magnifiques hollandaises huppées !


Nous avons déménagé la mère adoptive et ses trois petiots dans un petit poulailler de plain pied pour qu'ils soient tranquilles et ne risquent pas de faire une mauvaise chute en grimpant l'échelle du grand poulailler. Jean-François leur a fait un petit enclos avec de la brande pour les abriter du vent. Aujourd'hui ils ont une semaine et sont très débrouillards ! Le coq les lorgne d'une drôle d'air à travers la porte en grillage, mais petit à petit la rencontre se fait.
Une nouvelle naissance est attendue pour jeudi de la semaine prochaine, avec cette fois comme maman adoptive Jos'ette, la poule soie grise, la poule culottée qui "ose" tout !